ContribCliquez ici pour proposer des corrections ou des compléments pour cette page.
Le planeur

Un cas particulier : voler en planeur

Vous pouvez lire ce chapitre du Wiki.

Commencez avec les planeurs en allant à la fenêtre de "configuration de vol" et en choisissant un planeur, comme par défaut l'ASK 21. Maintenant, vous devez prendre l'air, soit en étant remorqué par un autre avion, soit par un treuil. Cliquez sur le bouton "Personnaliser" et choisissez le démarrage que vous souhaitez dans les deux options en bas de la fenêtre.

Le bouton "Glider Tow" va charger un autre avion (le Stinson L-5) auquel votre planeur sera attaché. Cet avion va tirer le vôtre derrière, et vous pourrez libérer le filin qui vous relie à l'avion de remorquage à l'altitude souhaitée.

D'autre part, le bouton "Treuiller le planeur" va mettre en place un treuil au sol qui va rapidement tirer sur un câble attaché à votre planeur, que vous relâcherez une fois que vous êtes à 1500 pieds ou plus au-dessus du sol. Dans les deux cas, vous pouvez relâcher le câble de remorquage en appuyant sur la barre d'espacement.

Lorsque vous utilisez l'avion de remorquage, vous démarrez derrière l'avion avec son moteur en marche et prêt à partir.

Pour éviter de trop zigzaguer, vous pouvez corriger un peu la trajectoire de l'avion remorqueur en attribuant des fonctions à des touches :

Relâcher les freins du planeur (à l'aide de la touche b par défaut) commande le décollage de l'avion de remorquage en tirant votre planeur.

L'avion de remorquage, une fois en vol, emmènera le planeur aussi haut que vous le souhaitez. En appuyant sur la barre d'espace, il va libérer le câble entre les avions, vous permettant de monter librement. Tout en étant porté à l'altitude, cependant, vous devez garder votre planeur en formation derrière l'avion de remorquage.

Remarquez que jusqu'à ce que vous vous décrochiez, le câble de remorquage reliant votre planeur à l'avion de remorquage est fixé à votre nez et à la queue du remorqueur. X-Plane modélise la physique réelle de cette situation, donc si votre planeur tire vers la gauche, vers la droite, vers le haut ou vers le bas, il entraîne la queue du remorqueur dans cette direction. Cela pourrait résulter simplement en tirant l'avion, ou en fin de compte en poussant l'avion à décrocher. Si cela arrive, les choses deviendront très compliquées très rapidement. L'avion de remorquage (qui risque de s'écraser) entraînera le planeur avec lui ! La dynamique du crash résultant est intéressante, mais rien d'autre.

Selon le FAA Glider Handbook, un pilote de planeur devrait garder le planeur dans l'une des deux positions quand il est remorqué en l'altitude. Il devrait être soit dans une position de "remorquage bas", dans laquelle le planeur est juste en dessous du sillage de l'avion de remorquage, soit il devrait être dans une position de "remorquage élevé", juste au-dessus du sillage. Maintenez cette position soigneusement pour ne pas traîner l'avion de remorquage !

Un pilote de planeur doit surveiller le vent et la pente du terrain avec soin pour tenir à l'intérieur des courants ascendants d'air, en utilisant l'élévation de l'air s'écoulant vers le haut de la pente de montagne pour tenir l'embarcation en haut. Avec un bon vent de 25 noeuds dans le simulateur, vous pouvez obtenir un tour en ascenseur agréable, gratuit à 10.000 pieds lorsque vous volez le long du côté vent d'une belle montagne escarpée. C'est ce qu'on appelle l'élévation des arêtes.

X-Plane modélisera également les colonnes d'air chaud ascendant, appelées thermiques, qui sont utiles pour prolonger un vol planeur. Pour activer les thermiques, ouvrez l'écran "Personnaliser l'heure" à partir de "Configuration de vol". Développez la section Thermals dans la liste de droite, puis faites glisser le curseur "Coverage" jusqu'à 15% de couverture ou plus pour un bon vol. Un taux de montée de 500 pieds / min est très bien, mais vous pouvez augmenter cette valeur, aussi, si vous le souhaitez. En outre, comme vous êtes débutant dans les planeurs, vous pouvez vouloir garder les réglages Vitesse, Turbulence, Augmentation de la vitesse de rafale et Montant de cisaillement de vos couches de vent au minimum.

Maintenant, pour tirer pleinement parti de la crête et des thermiques, les planeurs ont un instrument unique connu sous le nom de variomètre énergie totale. Cela indique le taux de montée ou de descente de votre planeur. Vous pouvez voir la représentation visuelle de cet instrument dans le panneau (il est étiqueté «énergie totale» et est trouvé vers le bas du panneau dans le ASK 21). Si l'aiguille est au-dessus du centre du cadran, vous grimpez (peut-être en raison d'une élévation de crête ou d'une thermique), et si elle est en dessous du centre, vous êtes en train de tomber. Mieux encore, vous pouvez basculer sur le commutateur à côté de celui-ci intitulé "Audio" dans le tableau de bord pour obtenir des commentaires auditifs du variomètre. Si il fait bip, alors l'avion est dans un bon courant ascendant de l'air suivant le terrain. Circuler dans cette zone permettra au planeur de monter l'air d'escalade à l'altitude. Lorsque le variateur émet une tonalité régulière, le métier est en air descendant - le planeur a été soufflé au mauvais côté de la montagne, et un accident se produira bientôt si vous ne trouvez pas un moyen de sortir de cette zone !

Pour atterrir, il suffit de faire un cercle vers le bas pour atteindre le niveau de la piste. L'astuce consiste à s'approcher de la piste avec une vitesse suffisante pour régler le bateau en toute sécurité. Rappelez-vous, tirer les freins de vitesse peut aider à ralentir l'engin vers le bas, mais si elle n'a pas assez de vitesse pour atteindre la piste d'atterrissage, le planeur n'a aucun moyen de générer la poussée. Idéalement, vous atteindrez la piste juste au-dessus de la vitesse de décrochage, mais il est toujours préférable d'avoir trop de vitesse (que vous pouvez diminuer en utilisant les speedbrakes) que trop peu.