ContribCliquez ici pour proposer des corrections ou des compléments pour cette page.
MeshTool

Meshtool est incontestablement un grand pas réalisé pour la réalisation de scène relief ou photo. C'est d'ailleurs grâce à la sortie de ce module que de nombreux logiciels permettant d'éditer ou de créer des scènes photos sont sortis en 2008-2009 (g2xpl, photosceneryX, Gmaps)

Cet outil permet de créer un DSF de base comprenant le relief, les zones d'eau et une couverture au sol de textures génériques d'x-plane ou d'orthophotos.


ATTENTION toutefois : meshtool est un outil de base. Il n'a pas d'interface graphique (et n'en aura pas, du moins développé par Ben Supnik). Surtout, meshtool c'est un peu comme une voiture au moment des départs en vacances : si vous avez le bon conducteur, mis la bonne essence, et allumé votre GPS avec le bon itinéraire, vous arriverez à destination. Ici, c'est identique, si vous fournissez à meshtool tous les éléments dont il a besoin, dans le bon format, et sans erreur, meshtool créera le DSF sans problème. Dans le cas contraire, il buguera sans aucun complexe et sans donner beaucoup d'explications pour un néophyte.


2 versions de meshtool existent actuellement :

Meshtool v1

  • Celle téléchargeable ici est la version 1. Bien qu'étant la version officielle, elle est très limitée dans ses capacités

Pré-requis

- Cette version nécessite de posséder un relief de base en .hgt (format de base des SRTM mais peu utilisable sur la majorité des éditeurs GIS).Le fichier HGT doit correspondre exclusivement aux limites du DSf que vous voulez générer.
- Elle utilise un fichier shapefile (.shp) pour déterminer les polygones d'eau. Ce fichier shapefile doit donc déterminer les zones d'eau sous forme de polygones et non de lignes !
- Il faut également le fichier .xes correspondant au DSF que vous voulez générer. Ce sont les fichiers climats dont l'algorithme détermine selon l'altitude, l'orientation, la pente, la longitude et la latitude quelle texture générique il doit utiliser. Il faut le télécharger ici

Fonctionnement

Pour utiliser meshtool vous avez donc besoin, d'un conducteur, d'essence et d'un GPS pour vous indiquer la route : - le conducteur : c'est lui qui donne les ordres. Il s'agit d'un script exécutable (.bat sous windows, .cmd sous mac ... excusez mon ignorance sous linux !). Celui-ci va donner les ordres à meshtool pour qu'il utilise les données nécessaires.
- le GPS : va indiquer à meshtool où trouver certaines données capitales. C'est lui également qui va indiquer à quoi va ressembler le DSF finale (orthopho ou générique / eau ou pas / zone verte sous les aérodromes ou pas). C'est un banal fichier texte dont la syntaxe est expliquée dans le read-me de meshtool.
- l'essence : ce sont toutes les données nécessaires à la compilation du DSF (voir pré-requis)

 

Meshtool 2 beta

  • il existe également une version 2 beta téléchargeable ici. ATTENTION : comme toute bêta cette version comporte des erreurs, des bugs et des crashs. Certaines fonctions sont incomplètes.

Pré-requis

- le fichier relief doit être en .hgt ou en geotif. Officiellement la notice indique que les .bil fonctionnent également : ce n'est pas encore le cas ! ATTENTION : le geotif ne doit pas être une image geotif mais un fichier élévation.
- le fichier shapefile est toujours nécessaire pour l'eau, mais vous pouvez combiner plusieurs fichier shapefile pour une même zone. Ils doivent toujours être au format polygone. une fonction création de vecteur à partir de shapefile ligne (uniquement pour routes, chemin de fer et lignes à haute tension a été développée par Andrew McGregor mais n'a pas encore été incluse par Ben Supnik)
- le fichier .xes est toujours nécessaire (même en création d'un DSF intégralement couvert par des orthophotos)

Fonctionnement

le fonctionnement de meshtool 2 est rigoureusement identique à celui de meshtool v1.
Toutefois, certaines nouvelles fonctionnalités méritent une explication. Toutes prennent place dans le GPS (le fichier texte).

- il est désormais possible de déterminer la précision du relief que l'on veut générer dans meshtool. Avec la version 1, le relief était automatiquement limité à 78.000 points. Désormais, il peut être augmenter. Attention toutefois, au delà du million de points, meshtool, tout comme x-plane risquent de buguer par manque de mémoire (même en aillant plein de gigas de mémoire).

       pour les scènes orthophotos 

- il est désormais possible d'utiliser les codes QMID des orthophotos générées pour les scènes FS. En indiquant simplement le numéro de la photo et si on désir qu'elle soit en eau ou en dur, meshtool détermine seul la position de chaque photo.
- pour chaque orthophoto positionnée par meshtool, celui-ci crée automatiquement un fichier .ter.


[ce wiki est en cours d'élaboration. un exemple détaillé d'utilisation de meshtool v2 beta est à venir.]