ContribCliquez ici pour proposer des corrections ou des compléments pour cette page.
Empennage simple

L'empennage simplifié sera le plus difficile à créer : en effet, il ne s'agit plus de simplement relever des distances sur un plan, mais bien de créer de toutes pièces un empennage aux caractéristiques aérodynamiques équivalentes à l'empennage réel. La difficulté, pour nous qui ne sommes pas spécialistes en aéronautique, va être de savoir comment simplifier cet empennage tout en gardant ses caractéristiques aérodynamiques. Vous pouvez passer directement au chapitre « empennage complexe », bien plus simple à réalisr, si vous ne faites pas confiance à mes talents ou si la perspective de vous plonger dans un océan de formules de géométrie ne vous semble pas très attrayante.

Paré pour la déferlante de chiffres ? cliquer ici : Simplifier notre empennage

De retour. Voilà notre demi-empennage équivalent réalisé : il est très voisin de la forme initiale, le jeu en valait-il la chandelle ? En tout cas, il n'y a plus qu'à relever ses dimensions, et à les intégrer dans PM. Sur l'illustration ci-dessous, la valeur 6,538 m est la distance longitudinale depuis le point de référence

Voici la position verticale de notre empennage. Elle est nécessairement de signe négatif, puisqu'en dessous du point de référence :

Récapitulatif des données nécessaires à sa construction :

Elément Horiz Stab
Semi-length 1.58 m
Root Chord 0.91 m
Tip Chord 0.46 m
Sweep 5.4 °
Dihedral
Long Arm 6.54 m
Lat Arm 0.00 m
Vert Arm -0.10 m (-0.095 m) signe négatif
Incidence -2 à -2.50° (données constructeur)

Voici l'allure de notre travail dans Plane-Maker :

L'empennage semble bien mince : c'est normal, son épaisseur est définie dans le fichier « airfoil » (*.afl) contenant les données aérodynamiques du profil d'aile, et nous n'avons pas encore attribué de profil d'aile à notre empennage. Ceci est aussi valable pour toutes les surfaces portantes de notre avion. Nous nous en occuperons à la fin de ce tuto.