ContribCliquez ici pour proposer des corrections ou des compléments pour cette page.
Stationnaire-Atterrissage

Si on sait piloter un avion, on peut toujours réduire sa vitesse petit à petit pour se poser.

Mais pour faire un bon atterrissage, il faut d'abord maitriser le stationnaire qui est la position de transition.

Le document (page 45) canadien sur le pilotage des hélicoptères donne les précisions importantes pour la réalisation de ces manoeuvres délicates.

Une fois la vitesse horizontale sous une certaine valeur (à voir avec l'hélico utilisé), on perd de la portance et il faut compenser au collectif, et donc agir également sur les palonniers et le cyclique.

La vitesse verticale et également à surveiller lorsque la vitesse horizontale baisse. En dessous d'une certaine valeur (à voir également avec l'hélico utilisé) on entre dans la zone de vortex et l'on perd quasiment toute portance. Inutile d'ajouter du collectif cela ne fera qu'empirer la situation. De mémoire si l'on reste au dessous de 500 ft/mn en vertical on est ok avec les hélicos de base, le EC120, et le H500D.