ContribCliquez ici pour proposer des corrections ou des compléments pour cette page.
Dans X-Plane

Voir aussi : la page  Liste de planeurs pour une liste de planeurs à télécharger.

Configuration

Météorologie

La configuration de la météorologie dans X-Plane représente une étape primordiale pour voler en planeur. Deux types de paramètres sont à configurer :

  • la force et la direction du vent pour le vol de pente;
  • la couverture thermique et la force du courant ascendant pour le vol thermique.

Ces options sont disponibles dans le menu Environnement => Météo. Nous obtenons l'interface suivante :

Vol en pente : force et direction du vent

Le vol en pente se pratique sur le flanc d'une montagne, sur la face ascendante le long de la ligne de crête. Le vent doit être dirigé plus ou moins perpendiculairement à la ligne de crête. Les ascendances se formeront le long du versant situé sous le vent, tandis que des courants rabattants se formeront sur l'autre versant. 

 

Les trois paramètres à prendre en compte sont :

  • l'altitude : Altitude maximum pour laquelle ces réglages seront valables.
  • la direction du vent : utiliser la rose des vents en haut à droite pour définir la direction dans laquelle le vent soufflera;
  • la vitesse du vent : définit la force du vent, de la brise légère à la tempête.

Vol thermique : couverture thermique et force du courant ascendant

Le vol thermique nécessite la génération de colonnes de courants ascendants, également appelés "pompes".

L'écran qui suit permet de définir 3 paramètres :
  • le sommet des ascendances thermiques : l'altitude à laquelle la colonne ascendante se termine;
  • la couverture thermique : exprimée en pourcentage, elle détermine la fréquence des courants ascendants;
  • le taux d'augmentation thermal : définit la force ascensionnelle du courant ascendant.

En l'absence de cumulus et autres indices visuels (oiseaux...) pour les repérer, le planeur devra les rechercher au hasard. Pour reprendre une image enseignée en aéroclub, imaginez que vous marchiez les yeux bandés dans une forêt, vous finirez tôt ou tard par rencontrer un arbre. Le processus est le même pour trouver les "pompes".

Il est conseillé de régler ces paramètres avec parcimonie. En effet, une couverture thermique trop importante ainsi qu'un taux d'augmentation thermal excessif ne seraient pas conformes aux condition réelles. Le planeur serait alors engagé trop souvent dans des courants ascendants trop puissants et trop fréquents.

Sélection du mode de décollage

X-Plane 10 :

Deux modes de décollage sont disponibles sous X-Plane :

  • le remorquage (Glider-Tow).
  • le treuillage (Glider-Winch).

Pour accéder à l'écran de sélection : menu Fichier => charger situation
 

Il est également possible de construire directement une situation via la carte de navigation (menu Position => Voir la Carte) en définissant la position de l'appareil, son cap et sa vitesse.

X-Plane 11 :

Allez dans le menu : Edit Flight (créer un vol).

Choisissez un planeur dans le menu : Aircraft/ASK21/Customize/en bas à droite, puis Glider start, choisissez avec quel avion vous voulez le remorquer en cliquant sur "Edit".

Une fenêtre s'ouvre, avec le choix entre Remorquage (Tow Plane Start)

Puis une fenêtre s'ouvre avec les consignes :

Traduction :

"Vous allez être remorqué en altitude par un autre avion
Votre objectif est de maintenir la formation derrière l'avion de remorquage, sans tirer des deux côtés
Déposez le câble lorsque vous êtes prêt à planer tout seul

Vous pouvez essayer cela avec n'importe quel planeur, y compris ceux que vous concevez avec Plane-maker"

Pour éviter de trop zigzaguer, vous pouvez corriger un peu la trajectoire de l'avion remorqueur en attribuant des fonctions à des touches :

  ou le treuil (Winch Launch).

Le vol :

Remorquage

Pour décoller par remorquage, sélectionner la situation (Glider-Tow) dans le menu Fichier => charger situation'.
Vous débutez la scène sur une piste de décollage, accroché à un avion remorqueur par un câble. Pour décoller, il suffit de relâcher les freins.

L'avion remorqueur prend de la vitesse et de l'altitude. Le pilote du planeur doit s'appliquer à rester dans l'axe du remorqueur jusqu'à la zone et l'altitude de largage.Une fois atteinte, presser la touche espace pour détacher le câble et débuter le vol à voile.

Treuillage

Pour décoller par remorquage, sélectionner la situation (Glider-Winch) dans le menu Fichier => charger situation'.
Vous débutez la scène sur une piste de décollage, relié à un treuil. Pour décoller, il suffit de relâcher les freins.
Le treuil produit une forte accélération sur le planeur qui décolle en quelques secondes. Le planeur passe alors à la verticale du treuil à une altitude d'environ 500 mètres, provoquant le détachement du câble. Dans X-Plane 9, le câble ne se détache pas tout seul. il faut le détacher en pressant la touche espace et débuter le vol à voile.

Le lacet inverse

Dans X-Plane, le planeur se comporte un peu comme un avion, il tourne trop facilement au manche. En vol réel, le planeur tourne beaucoup plus difficilement sans l'aide du palonnier car il est victime de l'effet de lacet inverse, c'est à dire qu'il tourne dans le sens opposé à celui souhaité. Dans X-Plane 9, le lacet inverse n'est représenté que de façon minimaliste et n'entre pas en compte de façon prononcée sur les planeurs.

Le vol thermique

Le vol thermique sous X-Plane 9 est modélisé par des cylindres verticaux identiques. Pour une description théorique du phénomène, voir ce paragraphe.
Pour démarrer un vol, il faut d'abord définir la couverture thermique. L'exemple ci-dessous spécifie des valeurs moyennes pour plus de réalisme, mais vous pouvez régler les curseurs au maximum si c'est votre premier essai. Vous augmenterez alors vos chances de rencontrer des ascendances et celles-ci seront plus puissantes.  

Ensuite, définissez une zone de vol depuis la carte (menu Position => Voir la carte) et positionnez votre planeur à une altitude inférieure au sommet des ascendances thermiques définie ci-dessus.

Ne bénéficiant d'aucun repère visuel (les éventuels cumulus ne sont pas liés aux ascendances), il vous faut planer "au hasard" jusqu'à en rencontrer une. Pour cela, aidez-vous de votre variomètre compensé pour détecter les flux d'air ascendants.

En dehors des ascendances, le variomètre compensé (encadré en rouge dans les figures ci-dessous) indiquera des plutôt négatives (voir la puce rouge dans la figure ci-dessous).

Si vous rencontrez une "pompe", votre variomètre compensé passera à des valeurs positives. Il vous faudra alors en profiter en effectuant un mouvement circulaire pour rester dans la colonne de portance et ainsi gagner de l'altitude.

Le vol de pente

Pour votre premier vol de pente, démarrez dans une région montagneuse, par exemple dans les Alpes à LOWI.
Nous allons définir les paramètres météorologiques pour simuler la situation suivante :

  • flèches vertes : courants ascendants
  • flèches bleues : courants rabattants
  • flèches rouges : espace de vol

Nous allons définir un vent de sud-est qui va rencontrer un relief et créer un courantascendant le long du versant sud ainsi qu'un courant rabattant le long du versant nord.

Lancez X-Plane, choisissez un planeur (par exemple l'ASK 21), sélectionnez l'aéroport LOWI puis rendez-vous dans les paramètres météorologiques :

  • utilisez la rose des vents pour choisir une orientation sud-sud-est vers nord-nord-ouest;
  • choisissez une vitesse du vents de 25 kts (Knots, c'est à dire milles marins par heure).

Déplacez ensuite votre planeur dans la zone de vol sur le versant sud (par exemple via le menu Position => Voir la carte). Votre variomètre compenséaffichera une valeur positive, vous pourrez alors profiter de ces ascendances pour maintenir ou accroitre votre altitude.
Il ne faut pas franchir la ligne de crête au risque de se rencontrer les courants rabattants. Votre planeur sera alors aspiré vers le bas.

Le ballastage

En premier lieu, vous devez sélectionner un planeur qui gère le ballastage. Les modèles PIK-20D et l'ASG-29 sont disponibles dans la rubrique téléchargement.
La mise en œuvre du ballastage s'effectue en deux étapes :
1) Remplissage des ballasts avant le décollage : Rendez-vous dans le menu "Appareil => Poids & carburant"
Si votre planeur embarque des ballasts, une section "Poids à larguer" devrait être présente en bas de l'écran.

2) vidage des ballasts en vol au moment opportun :

- pour l'ASG-29

- ou le PIK-20D

Une vue extérieure vous permet de visualiser l'évacuation de l'eau

Le centre de gravité

Rendez-vous dans le menu "Appareil => Poids & carburant", la première ligne permet de gérer le centre de gravité.
Pour débuter, préférer un centre de gravité vers l'avant. Le planeur y perdra un peu en manœuvrabilité mais y gagnera en vitesse, synonyme de sécurité.