ContribCliquez ici pour proposer des corrections ou des compléments pour cette page.
L'atterrissage sans visibilité

Quand la météo ne permet pas de voir la piste, on atterrit "aux instruments" (IFR ou Instruments Flight Rules).

Ceux-ci permettent au pilote de se situer dans l'espace et par rapport à une piste. L'atterrissage est la phase la plus délicate en matière de vol IFR.

Depuis 50 ans, c'est l'ILS qui permet cette opération.

Quand la météo ne permet pas de voir la piste, on atterrit "aux instruments" (IFR ou Instruments Flight Rules).

Ceux-ci permettent au pilote de se situer dans l'espace et par rapport à une piste. L'atterrissage est la phase la plus délicate en matière de vol IFR.

Depuis 50 ans, c'est l'ILS qui permet cette opération.

Les catégories d'ILS

Il existe trois catégories d'ILS (source Wikipedia):

Catégorie I (CAT I) : une approche et un atterrissage de précision aux instruments avec une hauteur de décision non inférieure à 200 pieds (61 m) au-dessus de l'élévation de zone de toucher des roues et avec soit une visibilité d'au moins 800 mètres (2625 pieds) ou d'une portée visuelle de piste supérieure à 550 mètres (1804 pieds).

Catégorie II (CAT II) : une approche et un atterrissage de précision aux instruments avec une hauteur de décision inférieure à 200 pieds (61 m) au-dessus de l'élévation de zone de toucher des roues mais la portée n'étant pas inférieure à 100 pieds (30 m), et d'une portée visuelle de piste d'au moins 300 mètres (984 pieds) pour les aéronefs de catégorie A, B, C et pas moins de 350 mètres (1,148 pieds) pour les aéronefs de catégorie D.

Catégorie III (CAT III) :

Catégorie III A - Une approche de précision aux instruments avec:

- une hauteur de décision inférieure à 100 pieds (30 m) au-dessus de l'élévation de zone de toucher des roues, ou sans hauteur de décision;
*- une portée visuelle de piste d'au moins 200 mètres (656 pieds).

Catégorie III B - Une approche de précision aux instruments avec:

- d'une hauteur de décision inférieure à 50 pieds (15 m) au-dessus de l'élévation de zone de toucher des roues, ou sans hauteur de décision;
 - une portée visuelle de piste inférieure à 200 mètres (656 pieds), au moins égale à 75 mètres (246 pieds).

Catégorie III C - une approche et un atterrissage de précision aux instruments sans hauteur de décision et aucune limitation de la portée visuelle de piste. Une Catégorie III C est capable d'utiliser le pilote automatique d'un avion pour le faire et peut aussi servir de guide le long de la surface de la piste.

Application à X-Plane

Les ILS sont mentionnées si on ouvre la carte locale (menu Location/Local Map, onglet Sectional), assortis de leur fréquence.

On peut configurer la visibilité que l'on souhaite en cochant une des cases CAT I, II ou III dans le menu météo.

Premier exercice : avec le pilote automatique

Vous trouverez un exemple de vol complet en IFR dans le wiki. Mais si vous voulez vous entrainer uniquement à l'atterrissage CAT III, en voilà un exemple :

Choisissez un avion équipé des instruments nécessaires, par exemple l'Avanti Alterna et la scène d'Orly (référence historique oblige !)

Dans le menu Environment/Weather, réglez

- Votre visibilité sur CAT III

- Le vent à 8kt au 06

En langage METAR, ça peut donner ça :

LFPO 041730Z 06008KT 0100 FG+ OVC 02/M00 Q1013 NOSIG

Réglez la pression atmosphérique à celle de la météo. On choisira pour l'exemple 1013 mbars.
Calez votre altimètre avec ce chiffre.
Réglez la fréquence du récepteur à 108,50 (qui est celle de l'ILS de la piste 06 d'Orly).
Positionnez l’appareil à 10 NM de la piste 06 d’Orly (menu : Location/Select Global Airport)

C'est parti ! Il fait tout gris dehors.

Mettez sur pause le temps de faire les réglages ci-dessous :

- Appuyez sur la touche APP (approche) du PA

- Cliquez sur APP sur le bouton gauche sous l'Efis

- Mettez le bouton Flight Dir (à gauche du tableau de bord) sur AUTO.

- Puis enlevez la pause. L'avion descend.

- Maintenez une vitesse verticale à -300 ft/mn en corrigeant très légèrement avec les gaz.

La distance de l'avion à la piste est affichée sur l'HSI (à droite).

- A 9,7 nm, descendez le train (l'alarme retentit).

- A 6 nm, descendez le premier cran de volets et compensez.

- A partir de 4 nautiques, retentit un bip

- A 3 nm, descentez le deuxième cran de volets et compensez.

Suivez la descente finale de l'avion avec :

- L’indicateur du radar altimètre

- L'aiguille du récepteur ILS bien centrée

Et voilà !

Deuxième exercice : sans le pilote automatique

Comment ferez vous en cas de panne de PA ?

Après avoir bien observé le comportement de votre avion avec l'exercice précédent, refaites-le en manuel : c'est à cette coindition que vous serez un bon commandant de bord !