Contrib
Les menus de X-Plane 10

Généralités

La barre de menus de X-Plane apparaitra si vous glissez votre souris en haut de l'écran. Elle se masque automatiquement si la souris n'est pas placée dessus.

On utilise volontairement le menu en anglais, avec une traduction à côté (si vous trouvez mieux, n'hésitez pas!).

Note : Pour les personnes qui utilisent les menus français, sachez que leurs emplacements sont généralement aux mêmes endroits, ce qui vous facilitera la lecture de ces chapitres.

Fait à partir de la version 10.01 r1 de X-Plane. Si un menu apparaît dans les versions suivantes, l'indiquer (ex : v+ 8.15). S'il disparaît, ne pas l'effacer mais donner la version de X-Plane à partir de laquelle il n'existe plus (ex : v- 8.15).

About : fr : A propos

File : fr : Fichier

Aircraft : fr : Avion

Location : fr : Emplacement

Environment : fr : Environnement

Settings : fr : Configurations

View : fr : Vue

Special : fr : Spécial

Plugins : fr : voir la définition d'un Plugin ici.

Quoi de neuf dans X-Plane 10 ?

(Texte extrait et traduit du chapitre équivalent dans le Wiki anglais.)

Qu'est-ce qui a changé depuis la version 9 à la version 10 ?

  • un nouveau système autogen avec des paysages plausibles pour le monde entier,
  • un nouveau système de rendu météo avec des nuages ​​très détaillés
  • un modèle de vol encore plus précis et plus puissant
  • Un ATC  et système AI complètement refaits
  • Une meilleure utilisation des processeurs multi-core pour plus de réalisme.

Vous pouvez suivre la la liste des améliorations et corrections apportées dans les mises à jour de la 10 en anglais sur le site de Laminar par ce lien.

Paramétrage rapide des variables (scène, avion ...)

Depuis la version 10.10 beta 4, une fenêtre s'affiche :

Elle vous permet de choisir dès le départ et en une seule fois votre avion, votre aéroport, le moment de la journée et la météo. Une autre case peut ensuite être cochée à partir de la deuxième utilisation, donnant le choix entre : "Revenir au choix précédent" ou "voler avec les options affichées". On peut aussi y accéder avec le menu de gauche File/Quickflight setup. En décochant la case en bas à droite : "Show this window on every startup on X-Plane", on ne l'affichera pas au démarrage.

Conseils d'utilisation

Il peut être gênant d'apprendre un nouveau jeu de touches, mais les nouvelles touches par défaut :

  • sont associées pour des fonctions similaires
  • permettent un meilleur contrôle de la caméra, permettant plus de films intéressants,
  • utilisent les touches qui sont disponibles sur les ordinateurs portables et les petits claviers autant que les plus grands

Le reste des touches par défaut peuvent être trouvés en ouvrant le menu Settings/Joystick & Equipment/Keys

Vous trouverez le détail de l'assignement des touches dans le chapitre Les raccourcis clavier.

Utilisation multi-core, voire multi-CPU

Si vous avez 20 avions, X-Plane va utiliser 20 cores si vous les avez ! Si vous ne les avez pas, il utilisera le nombre que vous avez.

Par exemple, avec des paysages à zéro pour tester les modèles de vol :

v9 : 1 ACF: 500 ips, 370 meg 20 ACF: 55 ips, 481 meg

v10 : 1 ACF: 320fps, 417 meg 20 ACF: 115 ips, 461 meg

Nouveau système de contrôle caméra, basé sur les nouvelles touches

Le contrôle vidéo du système est vraiment nouveau. Il donne moins de types de points de vue et moins de commandes, mais plus de contrôle sur la caméra.

Voici les commandes que vous devez connaitre :
Flèches : déplacement à gauche, droite, haut et bas dans presque toutes les vues.
Page Up / Page Down : déplacement avant-arrière dans presque tous les points de vue.
+ / - : modification du zoom dans presque tous les points de vue.

En plus de ces touches, qui vous permettent de faire des choses comme vous éloigner de l'avion en zoomant dessus et vice-versa, en déplaçant la souris (tout en faisant glisser) directement et instantanément, la caméra pointe dans la plupart des vues extérieures. Cela vous permet de faire un panoramique et d'incliner la caméra avec la souris plus vite ou plus lentement et librement que vous ne pourriez jamais déplacer une souris.
La variation et le contrôle possible sont illimités ... bien plus que d'avoir seulement quelques touches qui fonctionnent dans certains points de vue. Bien plus  que de voir la vue se déplacer lentement lorsque vous faites glisser la souris.

Il y a en plus des axes au joystick pour contrôler la vue panoramique, l'inclinaison et le zoom.
Avec le joystick contrôlant directement le zoom, et non pas le taux de changement de zoom, vous pouvez zoomer aussi lentement ou rapidement que vous le souhaitez, tout simplement par la rapidité avec vous déplacez le stick ou le levier que vous avez affecté à l'axe de zoom.
Cela vous permet de zoomer aussi lentement que vous en avez envie, ou afficher instantanément, comme si vous tourniez la lentille de zoom d'un appareil photo de qualité professionnelle ... loin au-dessus des trucs bon marché où que le zoom électrique n'a qu'une vitesse.
Presque toutes les commandes de la vue panoramique, de l'inclinaison et du zoom travaillent de la même façon dans presque tous les points de vue (la vue se sauve en arrière tout en se déplaçant et en zoomant de la vue arrière, par exemple) Le système est incroyablement puissant et facile à utiliser.
Avec la souris et joystick offrant un contrôle direct de l'angle de la caméra et le zoom (et non pas les taux de changement d'angle de caméra et de zoom, ce qui est lent et ennuyeux), la vue panoramique, l'inclinaison et le zoom seront aussi lents, rapides ou libres que vos mouvements.
Oubliez dans votre cinéma-vérité de garder certains mouvements de caméra réaliste, et faites des films incroyables avec de superbes vues et un joli mouvement.
il y a également plus de place pour les joysticks et les axes, pour que vous puissiez avoir un joystick séparé pour le contrôle des vues si vous voulez !

Une fois que vous maitriserez la caméra, vous pouvez faire des films étonnants, voici comment :
- Faites d'abord le vol que vous souhaitez enregistrer, puis passez en mode "replay" et chargez les options de rendu avec un réglage plus élevé si désiré.
- Ensuite, repassez l'enregistrement vidéo (bouton RECORD MOVIE) avec une résolution supérieure ... La rediffusion sera encore plus étonnante quand X-Plane rejouera le film (aussi vite qu'il peut, et aussi lentement que nécessaire, pour capturer chaque image à la résolution de cinéma et de framerate que vous aurez spécifié).
Cette fonction RECORD MOVIE de rediffusion du nouveau film enregistré est intéressante. Peu importe la hauteur vos options de rendu, la hauteur de votre résolution, la hauteur de la résolution de votre film QuickTime et de votre framerate, X-Plane permettra de saisir toutes les images ... même si il a besoin de fonctionner au ralenti pour le faire. Cela vous permet de piloter l'avion avec des réglages bas, augmenter les options de rendu et revoir le film à n'importe quel niveau de détail pour en faire un film rapide et beau!

Lisez la page "Raccourcis clavier" pour voir les nouvelles touches ... Elles sont un peu plus cohérentes, logiques et faciles à apprendre que l'ancienne série.
Pour utiliser le système, utilisez les flèches, page up faire pour vous déplacer, un chapeau chinois pour faire pivoter, + / - pour zoomer, et vous serez en mesure d'utiliser presque toutes ces options dans presque tous les points de vue .. . avec une liberté totale de l'emplacement et l'angle.

La vue circulaire ne "roule" pas, la vue arrière le fait.

Un monde plausible et dynamique

Les ortophotos donnent des images pixellisées, floues, morcelées et déformées. Dans X-Plane 10, toutes les villes sont construites à partir d'un brin d'herbe. Puis les parkings, les bâtiments sont ensuite construits en vrai 3D, grâce à un algorithme, dans un endroit qui est au moins physiquement possible. On utilise pour cela des bases de données routières détaillées, et encore des algorithmes pour placer stationnements, trottoirs, bâtiments, etc aux côtés de ces routes.

Cela signifie que l'algorithme de l'intelligence artificielle de l'urbanisme va construire des villes plausibles. Villes où vous survolerez à 5 miles par heure, 10 pieds au-dessus du sol dans un hélicoptère, et ne verrez jamais rien qui vous semble «impossible». Tout sera complètement en 3-D.
Chaque ville sera construite à partir du premier brin d'herbe. Il n'y aura pas de décoloration, flou, mauvais alignement satellite ou des illusions 21D à la Esher.

Si vous baissez vos options de rendu à zéro, New York sera vide avec des champs verts. Si vous les mettez au maximum, il y aura une mer de routes en 3-D et des bâtiments très détaillés que vous pourriez conduire comme dans un simulateur de conduite. Central Park ne sera pas une superposition ... mais une partie du champ sans les bâtiments ! C'est la premère étape vers une réalité virtuelle très détaillée et convaincante.
De plus, X-Plane 10 sera modulable. Vous serez capable de rouler à droite sur les routes, avec des intersections plausibles à tous les croisements, des bâtiments 3D de part et d'autre de vos deux ailes. Vous pourrez effectuer un grand zoom arrière vers l'espace et de voir la Terre. Vous verrez les réflexions et l'éclairage de la terre et la mer depuis l'espace, avec des transitions en douceur entre courtes et longues distances, le tout en 3-D.

Le système météo sera suffisamment détaillé pour que vous voyez les nuages autour de votre avion et que vous voliez à travers en faisant des centaines de miles dans chaque direction sans aucune répétition. Cela vous permettra de traverser fronts et orages, zones VFR et IFR, clair et nuageux, tout à la fois, selon votre situation. Si vous voulez voler comme vous le feriez dans la réalité, vous allez travailler dans/sur/sous/autour de ces orages et ces fronts pour vous rendre d'un endroit à un autre, puisque le temps n'est pas homogène ou répétitif. Il dessine de l'échelle de détails locaux autour de votre avion jusqu'à celle des fronts et des tempêtes visibles depuis l'orbite.

En outre, le moteur d'X-Plane est dynamique. Chaque modèle de vol fonctionne sur Vson propre CPU. Si vous avez 20 processeurs, vous pouvez exécuter vingt avions IA sans incidence sur le frame-rate. Maintenant, la plupart avez huit coeurs. On peut y gérer 20 modèles de vol avec un impact faible sur le frame-rate. L'utilisation de la mémoire RAM pour chaque avion doit aussi être considérablement plus faible. Cela signifie qu'il y a moins d'impact sur la RAM, rendant beaucoup plus possible le fait de faire voler 20 avions en même temps.

Maintenant, si vous avez seulement un CPU et un peu de RAM, vous serez toujours en mesure d'utiliser la version 10 sans souci, voire même plus rapidement et avec moins de RAM que la version 9 !

Nouveau système météo

Il est décrit dans le chapitre de configuration météo.

Un environnement actif : ATC et traffic IA

Le nouvel ATC contrôle tous les avions dans le ciel, y compris le vôtre, pour offrir un ATC plus réaliste.
Avec l'utilisation des fichiers audio pré-enregistrés, vous entendrez le contrôleur donner des instructions aux autres avioons, et les verrez suivre ces instructions sur votre TCAS et par la fenêtre. Les autres avions seront tous au décollage, sur la terre, au roulage, au point d'arrêt, en approche et touch and go. Vous entendrez leur dialogue avec l'ATC sur votre radio.

Bien sûr, tous les autres avions utilisent un modèle de vol aussi précis que celui de votre avion, vous les verrez donc se déplacer de façon parfaitement réaliste dans toutes les phases du vol, de la croisière au roulage. Mettez un vent fort ou de la turbulence et regardez comment ils y font face. Cela pourrait ne pas être joli, mais ce sera réaliste. Mettez assez de vent et une piste glacée, et ils seront tous soufflés sur le parking. Méfiez-vous !

Le système ATC, comme la plupart des systèmes de X-Plane, est hautement personnalisable.

Nouvelles fonctions de modélisation de vol et précision

Elles sont détaillées dans le chapitre sur Plane-Maker V10.

Nouveau dessin de l'orientation interne des objets

Comme X-Plane tend à être un simulateur de monde, et pas seulement un simulateur de vol, avec de nombreux processus pour piloter des avions par le contrôle aérien, conduire des voitures le long des routes et autoroutes et construire les forêts et des villes selon des algorithmes simultanés, il devient clair que l'organisation du code devient absolument essentiel pour tout gérer à la fois, sans bug. La météo contrôle absolument depuis les cerfs, les oiseaux, les ballons à air chaud, la pluie, la neige et la glace jusqu'aux types d'instructions que vous recevez du contrôle du trafic aérien. Les forêts sont effectivement plantées en face de vous sur les processeurs secondaires quand vous volez, et des bouffées de nuages, des images radar, et en même temps les modèles de vol d'autres avions. Il en résulte d'innombrables processus simultanés pour conduire ce monde virtuel, et si chaque processus n'est pas bien conçu et isolé des autres, il se bloque, buggue, et le chaos s'ensuivra.

Pour l'éviter, chaque entité dans X-Plane (par exemple, les cerfs qui courent à travers les pistes de temps à autre) a son propre petit objet de code, fait de petites instructions et de mémoire, et ne peut pas et ne sait pas comment accéder aux fonctions ou à la mémoire de l'un des autres objets du monde de X-Plane. Chaque objet contient sa propre logique et ses instructions et n'empiète jamais sur celle des autres. X-Plane 10, c'est un monde virtuel, et pas seulement un simulateur, où d'innombrables choses se passent toutes au même moment et sur des cores différents. Multipliez cela par la forêt sans cesse croissante (les arbres doivent être plantés en face de vous quand vous volez ... Vous n'avez pas la capacité de tous les mémoriser) les animaux, les voitures, l'ATC, les bateaux, les conditions météorologiques en perpétuelle évolution, et vous commencez à voir pourquoi il y aura beaucoup de CPU pour exécuter ce monde entier.

Sans décor, on voit X-Plane 10 fonctionner beaucoup plus vite et utiliser moins de mémoire vive, que X-Plane 9, parce que les objets sont tous isolés avec l une utilisation de RAM minimum. Fait intéressant, le système qui détermine le temps qu'il fait dans X-Plane 10 n'utilise presque pas la mémoire ! Elle est stockée comme un algorithme diaboliquement astucieux qui transmet à X-Plane le temps qu'il fait à un endroit donné et oublie aussitôt ce qu'il vient de transmettre. Il n'utilise la mémoire que pour tracer les nuages.

Un autre avantage de ce système orienté "objet", c'est qu'il rend beaucoup plus facile la traque et la résolution des bugsd sans en causer de nouveaux.

X-Plane a été progressivement décomposé en objets depuis quelques années maintenant. Avec la version 10, les résultats sont vraiment impressionnants.

Nouvelles fonctions pour la conception d'avions

Voir le chapitre concerné dans Plane-Maker V10.

Nouvelles fonctions pour l'entrainement en vol

- Vous pouvez avoir 2 gps Garmin 430 ou chacun avec une destination différente ... si vous voulez.
- Plus de pannes de l'équipement : GPS, ADF et NAV COM 1 et 2 individuellement.
- Un bouton de commande sur le joystick pour le mode TIMER. Il faut le sélectionner pour déplacer les chronos GA et BC dans le mode minuterie ou horloge pour lancer les minuteries
- Le compteur Hobbs fonctionne uniquement lorsque le système électrique est branché ​​... pas autrement
- Le pilote automatique sur le DG-équipés les avions voleront la rubrique DG .. peu importe à quel point mal calibré l'ancien dg est! donc un mal calibré DG se traduira par une tout aussi confus de pilote automatique, comme dans la réalité !
- Le blocage du tube Pitot bloque totalement le système de Pitot et gèle les indications de vitesse.

L'accumulation de glace sur le tube Pitot entraîne une chute de l'indication.

Lorsque la glace fond, perturbant le débit dans le tube, le chauffage du tube Pitot va résoudre cette panne-là.

Autres nouvelles fonctionnalités

- Nouvelles commandes pour le régime du compensateur de rotor. Réglez-le dans Plane-Maker, et utilisez les commandes de X-Plane pour le monter et le descendre.

- Les cratères des de bombes ne fument pas si la bombe a une ogive
- Refonte de l'ensemble du système pour le réglage visuel externe, IOS, etc
- L'écran réseau a été revu dans un format plus intuitif, avec des options supplémentaires dans l'écran des options de rendu : vue tableau de bord par défaut, ou vue HUD plein écran par défaut, ou vue panel verrouillée pour gérer toutes les configurations de prise en charge de la machine maître, visuelle externe, cockpit extérieur, etc

- La cloche d'incendie moteur et les feux d'avertissement sont pas dépeints avec plus de précision.
Voici la séquence :

  1. il y a un incendie moteur
  2. la cloche se met à sonner
  3. le bouton alarme s'allume (pas Caution !)
  4. on appuie sur le bouton alarme
  5. la cloche s'arrête
  6. la lampe reste allumée jusqu'à ce que l'incendie du moteur soit arrêté

- Situation nouvelle dans la fenêtre "Aircraft and situation". On pilote le 747 de la NASA pour transporter la navette spatiale.

- L'aurore boréale est maintenant 3D, pas en 2D comme avant.

- Les dessins sont progressivement en vrai 3D, avec de moins en moins de 2D.

- Un bouton dans l'écran Joystick est prévu pour faire le test de framerate au démarrage ou non, comme souhaité.

- Nouvel élément du menu du test projecteur dans les menus spéciaux est prévu pour les configurations multi-machines
- Nouvelles options pour mélanger les images du projecteur pour faire de grands simulateurs, avec des résultats visibles instantanément quand vous faites les réglages.

- Nouvelle panne : extinction. Relancez l'allumage.
- Nouvelle panne : celle de la batterie. Intéressante si elle est couplée à une panne de générateur ou deux