ContribCliquez ici pour proposer des corrections ou des compléments pour cette page.
Environment

Weather

fr : Météo

Vous avez la possibilité de vous préparer une météo à votre goût. Pour cela, il suffit de faire appel au menu Setting/Weather qui vous permettra de choisir entre autre : direction et force du vent, nébulosité, humidité, pression atmosphérique,etc...

CONFIGURATION DE LA METEO :

  • Les nuages :
Ils sont réglables sur trois niveaux d'altitude et sont :

- soit en pieds au-dessus du niveau de la mer (MSL)

- Soit en pieds au-dessus du sol (AGL)

A droite du cadre, on peut choisir leur caractéristique par un menu déroulant.

Une petite idée pour faire un joli ciel : Lower à "Cumulus Scattered" ; mid et upper à "hi cirrus" en cochant la case "allow cumulus clouds" (voir plus bas).

  • La visibilité :
Elle se règle par des boutons :

- Cat-III : approche ILS catégorie III. Visibilité quasi nulle.

- Cat-II : approche ILS catégorie II. Visibilité très mauvaise (HD* minimale de 100 ft et RVR* minimale de 300 mètres).

- Cat-I : approche ILS catégorie I. Visibilité médiocre (HD* minimale de 200 ft (60 mètres) et RVR* minimale de 550 mètres).

- N-prec : approche "non-precision". Visibilité de 3 nm et plafond de 400 ft.

- MVFR : VFR marginal. Visibilité de 4 nm et plafond de 1500 ft.

- VFR : clair, ciel ensoleillé.

- CAVOK : Ceiling (plafond) And Visibility OK. Plafond supérieur à 5000 ft au-dessus du terrain, visibilité supérieure à 6 nm. Pas de cumulonimbus, ni de phénomène significatif.

Et par des curseurs : visibilité, précipitations, orages (il interagit avec l'écran radar en bas à droite), vent et turbulences, taux de changement.

Bon à savoir : si vous voulez qu'il neige dans X-Plane, configurez les précipitations au maxi (pluie) et la température inférieure à zéro !

  • HD : hauteur de décision, à laquelle le pilote remet les gaz s'il ne voit pas la piste
  • RVR : Portée visuelle de piste minimale autorisée

RATE OF CHANGE : ce réglage permet de modifier la vitesse de changement des conditions météorologiques. En météo réelle : Pour avoir une transition douce, mettre le curseur au centre. Si vous le déplacez un peu sur la droite ou sur la gauche (même si indiqué toujours "stagnant"), la vitesse de changement est très accélérée (voire quasi instantané pour la direction en couche basse). La couche basse évolue vers la nouvelle météo, puis lorsque celle ci se rapproche de ses valeurs cibles, la couche intermédiaire change et enfin les couches hautes.....

En météo manuelle : le curseur sert juste à régler la vitesse où le temps va ce dégrader ou bien s'améliorer.

  • La température et la pression athmosphérique :
Valable pour l'aéroport le plus proche de l'avion.
  • Le vent :

Réglable lui aussi sur 3 niveaux : vitesse, orientation, cisaillement (shear en anglais), turbulence.

Chaque niveau peut être réglé indépendamment. Celui du bas sert pour les opérations à basse altitude (jusqu'à 5000 pieds, modifiable) et concerne en perticulier les réglages pour le décollage et l'atterrissage. Il n'est indispensable de régler les autres niveaux que si on a l'intention de volet plus haut. Le vent peut être d'orientation différente suivant les niveaux.

Pour voir ce qui se passe, mettez la météo réelle et regardez comment les réglages s'affichent, puis essayez de reproduire d'autres situations de même type.

Pour débuter, il est plus facile de le mettre dans le sens de la piste. Donc, par exemple, si la piste est orientée en 36 (ou 360), cliquez sur la petite flèche pour amener sa pointe en face du 360. Vous pouvez mettre la vitesse du vent (curseur Wind Speed) de 0 à 10 kt, puis augmentez la difficulté. Mais certains avions ne sont pas autorisés à décoller à partir d'une certaine vitesse de vent !

Pour mettre un vent de travers, dans notre exemple, affichez la flèche en face du 090 ou du 270, etc ...

  • Les thermiques et l'état de la piste :
Les thermiques et les ascendances en montagne sont surtout destinées aux planeurs.

La piste peut être sèche, humide ou mouillée suivant que vous modifiez la quantité de précipitations.

Si la température est basse, une piste mouillée devient glacée. Patinage assuré !

  • La météo réelle et le radar :

Les Metar se chargent par le web (il faut donc être connecté) sous forme d'un fichier metar.rwx et la météo varie au fur et à mesure du déplacement de l'avion. La fréquence de chargement est réglable en minutes.

Depuis peu, on peut remplacer les cumulus, gourmands en framerate, par des cirrus en décochant la case "Allow cumulus clouds" (permet les cumulus).

Xplane NoaaWeather, donne la météo réelle, intéressant pour les zones où il n'y a pas de METAR, comme les traversées océaniques.

Date & time

fr : Date et heure

Faites glisser les curseurs selon vos envies ou gardez celle de l'ordinateur en cochant la case "Always track system date and time".

Ou utilisez les touches K et L pour faire évoluer les heures.